© 2019 par Vincennes Run Run

Même pas froid !

13/12/2017

 

Winter is coming...

Lorsque le thermomètre chute, l'envie d'aller courir n'est pas toujours présente. Comment pouvez-vous vous aider à passer l'hiver ?

 

Peur d'avoir froid au cœur ?

 

Contrairement à ce que l'on peut penser, de nombreuses études scientifiques ont montré que la pompe cardiaque aimait travailler à des températures proche des 10°C (mais pas trop froid quand même).

En effet, le cœur aurait tendance à ces températures à diminuer son rythme, mais le volume de sang éjecté augmenterait pour aider les muscles à conserver leur rendement. Il a d'ailleurs été prouvé que la température idéale pour courir un marathon serait comprise en 5 et 15°C.

En revanche en dessous de 0°C, le cœur a du mal à suivre. Par températures négatives, le volume de sang éjecté diminue fortement, entraînant une baisse de la VO2max et donc des ses performances. Ceci est du à la vasoconstriction des artères, c'est-à-dire le rétrécissement des tuyaux qui servent à amener le sang jusqu'aux muscles.

 

 

L'air frais : le bon air ?

 

Avec le froid, vient s'ajouter la difficulté à respirer. Dans des conditions de froid extrême - en-dessous de -5°C - l'air que nous inspirons a du mal a se réchauffer. 50% des coureurs souffrent alors de douleurs respiratoires et de difficultés pour respirer. Cela est dû à la sensibilité de nos bronches, mais également des muqueuses qui composent les voies respiratoires. Les asthmatiques seront particulièrement sensibles à ces conditions et devront faire d'autant plus attention. Le froid peu en plus entraîner des brûlures au niveau des lèvres, du palais et du visage.

 

 

Un bon échauffement tu feras !

 

Le froid, encore lui, a également tendance à ralentir le processus de mise en chauffe des muscles. Les blessures de type musculaire ou tendineuse sont plus fréquentes en hiver qu'en été. Il est donc primordial de respecter des allures très faibles les premières minutes de course, avant de se lancer sur des intensités plus élevées. Il est même conseillé d'allonger son temps d'échauffement habituel et de rester attentif à toute douleur inhabituelle.

 

 

Quelle solution pour lutter contre le froid ?

 

Si le froid peut en effrayer certains, il ne faut pas croire cependant que toute activité est à proscrire en hiver. Bien au contraire ...

Si effectivement on recommandera d'être très vigilant sous des températures inférieures à -5°C, au-dessus on pourra conserver une pratique habituelle à condition d'être bien équipé. De manière générale, on conseille d'enfiler plusieurs couches que l'on pourra enlever et remettre en fonction des conditions météo et de l'avancement de l'entraînement. Cette technique s'appelle la "technique de l'oignon". Pensez bien à mettre une première couche respirante afin d'évacuer l'humidité vers l'extérieur. Au besoin, vous pouvez rajouter une couche un peu plus isolante pour vous protéger du froid. Et, si la pluie est de la partie, une couche imperméable et déperlante devra compléter votre tenue. Pensez également à protéger vos extrémités : mains, oreilles, pieds et visage.

Enfin, petite astuce, misez sur des vêtements sombres qui conservent davantage la chaleur.

 

N'oubliez pas, malgré le froid, à vous hydrater. En hiver la sensation de soif diminue et pourtant vos besoins hydriques restent les mêmes. Dernière astuce, manger permet de se réchauffer.

 

 

Alors maintenant plus d'excuses, vous pouvez aller courir en hiver.

Please reload

Derniers articles
Please reload

Please reload

Archives
Rechercher par #
Please reload