© 2019 par Vincennes Run Run

Course à pied et maux de tête...

09/11/2017

 

Il existe 2 types de mal de tête : la migraine "classique"

et la migraine à l'effort

 

 

La migraine "classique"

 

Elle concerne tout le monde, tous ceux qui sont sujets ou présentent un terrain migraineux et donc des antécédents.

 

Dans ces cas, le fait de faire du sport, n'est pas propice aux maux de tête. La migraine a un caractère génétique, ce qui signifie que les cerveaux qui en sont sujets sont formatés pour être migraineux. Le cerveau déclenche une migraine dès qu'il n'est pas dans son "rythme" ou environnement habituel.

 

 

La migraine pendant l'effort (céphalée à l'effort)

 

Comme son nom l'indique, elle est provoquée uniquement par l'effort physique. Ce qui signifie que dans ce cas, le cerveau ne présente pas de prédisposition particulière.

 

Ici, c'est l'intensité et la durée de l'effort qui sont propices aux maux de tête. La douleur est dans ce cas diffuse (assimilable à une pression dans un étau).

 

 

Alors quels sont les facteurs migraineux ?

 

Tout ce qui modifie l'environnement du cerveau tel que :

> une forte chaleur

> l'altitude

> la fatigue

> la digestion difficile (après un repas trop riche)

> un manque d'hydratation

> les règles (pour les femmes)

 

 

Et comment limiter les migraines ?

 

<1> En évitant de courir en plein soleil ou lorsque la chaleur est trop importante

<2> En buvant autant qu'il le faut (emportez une bouteille d'eau)

<3> En n'ayant pas consommé d'alcool

<4> En n'ayant pas trop mangé

<5> En ayant dormi suffisamment

 

Cependant, si ces précautions d'usage ne suffisent pas, il convient de fractionner l'effort et de ne pas dépasser la durée fatidique. Autre solution, s'il devient nécessaire d'effectuer des sorties longues (objectif de course à venir), et que les migraines sont fréquentes lors d'un effort, il est possible de prendre un anti-inflammatoire ou paracétamol ou 1 goutte sur chaque tempe d'huile essentielle de menthe poivrée entre 45min et 1h avant de s'élancer. A titre curatif, le traitement habituellement prescrit en cas de crise doit être pris une fois l'entraînement terminé et si les douleurs persistent, il faudra alors consulter son médecin.

 

 

Chez les patient migraineux (migraine classique), courir peut être un élément favorable pour réduire la fréquence des migraines.

 

 

 

Please reload

Derniers articles
Please reload

Please reload

Archives
Rechercher par #
Please reload